IMBULA Un accident et des mystères

 

 

Une enquête a été ouverte contre l’ancien milieu de l’OM pour vol de voiture, après une plainte déposée par un particulier. Le joueur, lui, a aussi saisi la justice, notamment pour escroquerie et chantage. Certains joueurs se retrouvent parfois mêlés à des histoires abracadabrantesques. Giannelli Imbula (27 ans), l’actuel milieu de terrain du FC Sotchi en Russie (Première Division), passé entre autres par Guingamp (2010-2013), Marseille (2013-2015) et Toulouse (2017-2018), semble être de ceux-là. Selon nos informations, un particulier, Morgan B., qui assure avoir acheté une rutilante Audi RS 3 break à l’ancien joueur de l’OM en juin 2018, a déposé deux plaintes contre lui, quelques mois plus tard, pour le vol de cette berline sportive. De son côté, le milieu relayeur a réagi en saisissant à son tour la justice à l’automne 2018. Alors au Rayo Vallecano, en Deuxième Division espagnole, Imbula s’était déclaré victime de « chantage », « escroquerie » et « tentative d’escroquerie » de la part de ce particulier. Dans cette affaire, digne d’une équation à de multiples inconnues, les versions s’opposent. L’international congolais (2 sélections) a livré la sienne dans un courrier adressé, en octobre 2018, à la justice. En juin 2018, à proximité de Toulouse, Giannelli Imbula est victime d’un accident de la circulation. Il se trouve dans la fameuse Audi RS 3 break, conduite par son cousin. Aucun constat n’a pu être effectué : les occupants de l’autre voiture impliquée ont pris la fuite. L’Audi est endommagée. Son cousin lui propose de contacter « un ami toulousain » qui connaît des garagistes pour tenter de s’en sortir au mieux. Rendu sur les lieux de l’accident, « l’ami » en question est accompagné par un autre homme. Toujours selon les déclarations du joueur, il s’agit de Morgan B.

“Il me disait de ne pas m’inquiéter avec les papiers, que c’était juste pour montrer aux policiers qu’il était en règle » GIANNELLI IMBULA, EX-JOUEUR DE L’OM

Ce dernier explique qu’il possède une société de poids lourds. Et qu’un arrangement est possible pour permettre à Imbula de ne pas perdre d’argent. Morgan B. aurait alors proposé de prendre un de ses camions afin d’endommager un peu plus la Audi RS 3 break, puis de rédiger un constat sur lequel il endossait la responsabilité de l’accident. Charge ensuite à son assurance de rembourser les réparations. Imbula acquiesce. Sans savoir – jure-t-il après coup – qu’il se rend complice d’une escroquerie à l’assurance. Quelques semaines plus tard, le joueur s’inquiète de ne pas avoir récupéré sa voiture et peine à joindre son « bon Samaritain ». Dans son courrier à la justice, Imbula poursuit son récit en indiquant que Morgan B. lui a expliqué, pour justifier son silence, avoir été arrêté par la police puis placé en garde à vue après une plainte de son assureur qui aurait flairé l’escroquerie.

Le particulier aurait déboursé 30 000€ pour acheter la berline

Dans le même temps, Morgan B. aurait demandé à Imbula de lui envoyer la carte grise du véhicule et de lui faire une attestation de vente de l’Audi accidentée afin de prouver aux policiers qu’il en est bien le propriétaire. « Il me disait de ne pas m’inquiéter avec les papiers, que c’était pour ne pas avoir de soucis, juste pour montrer aux policiers qu’il était en règle, et qu’ensuite on rétablirait tout, avance l’ancien milieu de l’OM. Je l’ai cru. »

Toujours sans nouvelle de son bien, en septembre 2018, Imbula finit par localiser l’Audi dans une rue de Toulouse grâce à un dispositif de géolocalisation dont elle est équipée. Avant de la faire récupérer par son cousin, muni du double des clés. Après avoir constaté la disparition de la berline, Morgan B. dépose aussitôt plainte pour vol. En octobre 2018, la voiture est finalement retrouvée par la police du côté d’Argenteuil (Val-d’Oise), lors d’un contrôle routier, alors que le frère du joueur se trouve au volant. Contacté, Morgan B. réfute en bloc avoir élaboré une quelconque escroquerie et certifie avoir simplement proposé à Imbula de lui racheter sa voiture accidentée. « Mon client nie toute arnaque à l’assurance, soutient Me Simon Cohen, son avocat. Il a acquis cette voiture au prix de 30 000 €, en deux versements de 15 000 € en liquide. Il a une attestation de vente et une autre de cession du véhicule qui prouvent qu’il en est bien le propriétaire. » Sollicité, Giannelli Imbula n’a pas souhaité s’exprimer. Son avocat, Me Jean-Jacques Bertrand, dit attendre « la suite de cette affaire avec beaucoup de sérénité ». La si convoitée Audi a finalement été récupérée par Imbula, mais il ne peut pas s’en servir tant que cette affaire n’a pas été élucidée.

“Mon client nie toute arnaque à l’assurance. Il a une attestation de vente et une autre de cession du véhicule qui prouvent qu’il en est bien le propriétaire Me Simon Cohen, avocat de Morgan B., le plaignant »

 

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Copyright © 2019 Cabinet Simon Cohen. Tous droits réservés.
Création Vidéo Réseau Pro